3e trimestre 2012

Retour au sommaire

Shade Eye & Vintage MP par Dominique OLIVIER

Comment reproduire à coup sûr une teinte Vintage MP prise avec le Shade Eye ?

La céramique Vintage MP est une évolution de la céramique Vintage Halo. Le concept de la céramique Vintage MP est plus simple d’utilisation et les inconditionnels de la Vintage Halo n'y trouvent pas toujours leur compte, car la simplification du concept Vintage MP peut être déroutante.

Shofu Shade Eye

La granulométrie de la poudre est plus fine. La diffusion de la lumière est plus importante qu’avec la Vintage Halo sur une épaisseur moindre.

Nos habitudes de montage en sont quelque peu modifiées, mais surtout la disparition des coffrets Value + et Red Shift semble représenter une perte importante.

Il existe des solutions pour contourner cette absence :

  • pour les Value +, la composition même de la masse émail Vintage MP,  plus fluorescente et plus lumineuse règle en grande partie le problème.
  • pour les Red Shift, ce sont des poudres qui permettent de compenser l'absorption, par la gencive, d’une quantité d’ondes lumineuses longues (infra-rouge). Sans ces Red Shift, nos porcelaines sont plus grises.

Nous avons la chance de posséder une gamme suffisamment étendue de stains (maquillants), les Vintage Art Foundation Shade Stains internes et de surface pour pouvoir travailler cet aspect technique et surtout pouvoir utiliser les précieuses indications du Shade Eye.

En effet, lors de la prise de teinte, le spectro-colorimètre nous indique quasiment toujours la quantité de rouge/rose à adjoindre au montage pour réduire l’effet gris de la bouche (pearl effect).

Exemple : Si le Shade Eye indique: R3 10%. La solution est de maquiller l’opaque avec le stains F-RS (Foundation R-Shade, réf : 6545) ce qui assure l’apport nécessaire en rouge. Il faut conserver un opaque mat favorable à la bonne circulation de la lumière dans la dent.

On peut également travailler avec le stains RS (R-Shade, réf : 6530) dans la dentine, ces stains étant miscibles avec toutes les poudres de la gamme.

Il est difficile de définir une quantité exacte. Rappelons que les stains ont un pouvoir de coloration élevé et que les quantités doivent être infimes. Il ne faut pas que le mélange tourne au rouge sur la plaque de préparation. Il est préférable, pour réguler l’effet rouge, de travailler le plus en profondeur possible, c’est-à-dire au niveau de l’opaque.

À chaque problème ses solutions…

Dominique OLIVIER